Produits

Faure, 4 générations au service de la maréchalerie

En 1910, Anatole Faure, maréchal ferrant à La Croix Saint Ouen, alors centre d’entraînement réputé pour les pur-sang de 1856 à 1914, décide de créer l’entreprise FAURE afin de répondre à ses besoins et à ceux de ses confrères maréchaux ferrants.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, La Croix Saint Ouen acquiert une notoriété nationale dans le domaine hippique grâce aux performances de ses écuries de course et à la qualité des purs sang qui y sont entraînés.

Vers 1900 Anatole Faure, originaire du Massif Central, y exerce son métier de maréchal ferrant comme salarié aux écuries d’Edmond Blanc avant de devenir artisan à son compte.
Obligé de forger ses fers de course pour ses propres besoins, il commence à approvisionner, dès 1910, ses collègues maréchaux ferrants qui apprécient également ses fers.

Mais une récession de l’activité des centres d’entraînement et l’incertitude causées par une situation internationale instable, incitent un certain nombre d’entraîneurs à s’éloigner des zones probables de combats pour se replier vers la capitale. La guerre de 1914-1918 portera un coup fatal et définitif à l’activité des écuries de course installées à La Croix Saint Ouen.

En 1920, il confectionne lui-même son premier laminoir face à une demande de plus en plus croissante. Il fabrique alors toute une gamme de fers pour chevaux de course et de polo.

Il introduit l’aluminium dans le monde des courses en France et devient le premier fabricant de ce produit.

Son fils Gaston, né en 1912, le rejoint pour l’assister. Il ajoute à cette activité de production la commercialisation des clous Mustad ‘‘A la couronne’’ et des outils Talabot (râpe et rogne-pied). L’entreprise fonctionne ainsi jusqu’à la mort d’Anatole en 1952.

Gaston, rejoint par ses fils dans les années 1960, continue à développer l’entreprise. Une nouvelle usine sera construite en 1971. Les frères Faure se séparent en 1986 et l’un d’entre eux, Michel, reprend l’activité et continue à exploiter seul l’entreprise familiale jusqu’en 1999.
L’entreprise s’oriente dans les années 90 vers la fabrication de fers de selle afin de diversifier son activité alors principalement axée sur le marché des fers de course.

Aujourd’hui, la société Faure, dirigée par Hugues Perrier, gendre de Michel Faure, se veut d’abord une entreprise attachée à ses valeurs de fabricant tout en proposant une très large gamme de produits complémentaires.
Son équipe efficace et professionnelle dotée de moyens de communication de plus en plus performants reste en permanence à l’écoute de la clientèle.
Son statut de fabricant indépendant vient solidifier 100 ans de passion au service de la maréchalerie.