Produits

St.Croix Eventer acier et alu

St.Croix Eventer acier et alu

EVENTER ACIER
ADHERENCE, POIDS, PERFORMANCE

Fer pour chevaux de sport. Conception légère en acier. Rive externe entièrement biseautée pour favoriser le rolling en ligne droite et en virage. Excellente finition. Les fers St croix sont fabriqués à partir de matériaux de qualité, qui se révèlent lors de l’ajustage par le maréchal-ferrant. Leur résistance à l’usure, leur forme modulable et la fiabilité de leurs étampures se retrouvent dans les deux types de ferrure.

L’Eventer est un fer très apprécié qui répond aux paramètres exigés d’une ferrure et qui peut être adapté à de nombreux chevaux. Il est idéal pour les chevaux de sport. Les critères principaux qui entrent en jeu sont : la volonté d’alléger le poids du fer, son effet antidérapant ainsi que sa protection contre l’usure. Il s’agit d’acier profilé de qualité constante. Les éponges sont laissées pleines afin de soutenir au mieux les talons et de faciliter la réalisation de mortaises à crampons.

En plus de favoriser une meilleure adhérence, sa forme concave laisse les saletés et les grains de sable au sol. La rainure en U représente un atout supplémentaire, car elle prévient efficacement des glissades et réduit le poids du fer. Les clous E conviennent parfaitement à la rainure en U.

EVENTER ALUMINIUM
70% PLUS LEGER

Le fer Eventer Aluminium correspond en tous points au fer Eventer classique. Seule la matière diffère. Son poids a pu être réduit de 70% par l’utilisation de l’alu.

L’aluminium utilisé est très résistant. Grâce à son faible poids, il est parfait pour des chevaux qui ont besoin d’une ferrure orthopédique ou qui ne doivent par supporter de poids inutile. Quand un cheval est ferré avec des plaques de protection, d’amortissement et de silicone, le poids de ses ferrures peut monter jusqu’à 750 grammes ou plus par sabot. Cela n’arrivera jamais avec une ferrure en aluminium, qui aura un effet
réducteur sur le poids.

Le travail à chaud du fer en aluminium est différent de celui en acier. La longue phase de chauffe pour que le fer devienne malléable n’existe pas avec l’alu, car son point de fusion est relativement bas.